shibaura house office building – SANAA


Categorie(s) :
Mots clefs : | |




La notion de travail est au centre des nouveaux paradigmes des sociétés post-modernes. Walter Gropius avait ouvert les usines par de grandes baies vitrées, il y a plus d’un siècle, avec son usine Fragus. Ouvrant, de ce fait, le monde de la production, le prolétariat en particulier, dans le territoire.

Autre époque, autres conditions, c’est au tour de Kazuyo Sejima du studio SANAA d’interpréter la notion de travail dans cette Shibaura House, qui est un bâtiment de bureaux.

Comme vous le voyez les espaces sont complètement transparents et interconnectés dans la volonté de l’architecte de déhiérarchiser la structure du bâtiment. L’idée essentielle étant de créer des accès multiples entre les locaux dédiés à la vie sociale, aux affaires, à la culture et aux loisirs.

Néanmoins, on s’interrogera  sur le résultat obtenu. Car certains détracteurs du projet regrettent que ce bâtiment se situe plus un caprice de riches, plutôt que dans une volonté de révolutionner l’architecture.

L’essai est néanmoins très intéressant d’un point vue conceptuel. Il inaugure peut-être les possibilités d’un monde physiquement interconnecté entre disciplines historiquement autonomes.

L’ouverture a été officialisée de la shibaura house a été officialisée en 2010.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *