Maison Schröder – Gerrit Rietveld



La maison Schröder est une réalisation du designer-architecte Gerrit Rietveld de 1924. Elle est située à Utrecht, une ville à proximité d’Amsterdam. Cette maison est devenue une des icônes du modernisme, mais aussi du mouvement De Stijl.

Commandée par l’excentrique Truus Schröder, ce fut sa première commande de maison pleine et entière. Fort de ses propres conceptions  De Stijl, il a créé cette maison sur le bord de la ville, comme une composition asymétrique en trois dimensions. Elle est caractérisée par des transitions en douceur entre l’intérieur et l’extérieur, ses couleurs primaires (en plus du blanc, gris et noir) et la division intelligente des surfaces. Que ce soit la structure et le mobilier, tout  porte la marque  Rietveld.

maison-schroder-plan

Truus Schröder et ses trois enfants ont été profondément impliqués dans la conception et la création de la maison. Elle avait une vue claire sur la façon dont elle voulait vivre. La sobriété du bâtiment devait être fondamentale, car elle voulait vivre dans le bâtiment et non être vécu par lui. Un autre souhait était de concentrer les principaux espaces de vie au premier étage.

Cette maison  montre une capacité d’adaptation de multi-fonctionnalité notamment au niveau du «salon» central au premier étage. Ce grand et lumineux salon peut être divisé en différents espaces en utilisant des parois souples. Le matin, la chambre est transformée pour la journée, un lit servant de canapé.

Entre 1925 et 1933, Gerrit Rietveld avait un studio au rez-de-chaussée. Après la mort de sa femme, il a emménagé avec Truus Schröder. Il mourut  dans cette même maison un jour après  son 76 e anniversaire. Truus a fait don de la maison à la Fondation Rietveld Schröder. La maison a été entièrement restaurée après son décès en 1985.

Aux alentours de cette maison, sur le Erasmuslaan, il y a deux immeubles d’appartements de Rietveld, construits à une date ultérieure conçus comme une expérience de logement social. Les deux sont également exemplaires  du modernisme, mais plutôt minimalistes et fonctionnels, et débarrassés de l’esthétique De Stijl.

Partager cet article sur les réseaux sociaux ...